La Ferme du Houchet

eat localy

Nous acceptons la Touselle, monnaie locale, comme moyen de paiement sur les marchés.

touselle

 

Posté par alexinealexine à 10:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]

17 octobre 2014

LA RUCHE QUI DIT OUI...A QUI ?

Ci dessous, un article vraiment intéressant qui me conforte dans l'idée que je m'étais faite de ce système de commercialisation, plagiat de vente directe réellement dangereux pour les petits producteurs dont je suis.
A lire et à faire circuler, merci

LA RUCHE QUI DIT OUI...A QUI ?

Un nouveau “frelon” Parisien exterminateur de la petite paysannerie continue ses ravages !
Depuis plusieurs années, des groupes de consom-acteur-actrices se sont regroupés pour aider au maintien ou à l'installation de paysans (AMAP ¹, ACAPE ², centres de réinsertion, etc...), mais depuis peu cette mouvance semble s'essoufler.

Par contre, de nouveaux moyens de distibution ont vu le jour, via internet comme “La ruche qui dit oui”.
Grâce à la médiatisation énorme dont à bénéficier cette nouvelle formule, l'engouement auprès de celle-ci a bien pris. En effet, la presse laisse supposer aux lecteurs qu'il s'agit de distribution de paniers en vente directe, alors que c'est une plate-forme logistique qui prélève près de 20 % du chiffre d'affaires aux paysans adhérents à ce système, dont: 
· environ 10 % pour le gérant d'une voire plusieurs ruches (comme à St Nazaire),
· environ 10 % pour la “start-up”(°3) parisienne.

Ce fonctionnement ne permet donc pas aux petits paysans qui y adhèrent de dégager un revenu suffisant. Seules les très grosses exploitations agricoles (avec salariés) habituées à fournir les plate-formes des grandes surfaces peuvent tenir leur engagement, surtout pour les produits frais.
La dite ruche a un sytème identique aux grandes surfaces, qui consiste à faire du profit sur les producteurs en pressant sur les prix. Les petits paysans ces dernières décennies, en ont payés les conséquences; ils n'ont eu comme choix, de disparaitre.

Installer et maintenir de jeunes paysan(ne)s en place avec ce système de ruche capitaliste-pyramidale est impossible et, loin de la solidarité active mise en place par les consom-acteur-trices.
Des produits non bio en grande partie, et pas si local que ça !
La plupart des fournisseurs de la ruche sont des agriculteurs ou des artisans ou des commercants non bio et, pour la ruche le local se situe dans un rayon de 250 km ! 
De plus, pas de contrat d'engagement fiable auprès des approvisionneurs. La loi de l'offre et de la demande conditionne les apports de marchandises auprès des consommateurs.


Qui se cache derrière les ruches ?
Les patrons de la ruche qui dit oui; Xavier NIEL (président de free), Marc SIMONCINI (co-fondateur du site de rencontres meetic. fr) et Christophe DUHAMEL (co-fondateur du site marmitton.org) ont compris au même titre que les patrons des grandes surfaces, l'intérêt de mettre en place un système similaire au drive via internet. ³
Cette “start up” laisse supposer qu'il s'agit d'une alternative d'achat aux grandes surfaces par un soutien aux agriculteurs, mais il n'en est rien! Cette entreprise n'est qu'intermédiaire entre des fournisseurs et des “mangeurs” qui sont aussi dupés par une association de façade.
La seule similitude avec une ruche d'abeilles, c'est que les reines (ou plutôt les rois) s'engraissent et font leur miel sur le dos des ouvrier(ère)s (en l'occurence les paysans) en engrangeant un chiffre d'affaires de 745 000 € en 2013 ! 

“Start up” bientôt côtée en bourse ?
Le capitalisme a de beaux jours devant lui, aussi ne nous étonnons pas que cette “start up” forte de milliers d'adhérents cherche le profit à court terme et placera en bourse pour le bienfait de ces actionnaires !
Ce type de fonctionnement met en difficulté les solidarités entre les consom-acteur-actrices et les paysan-nes en bio. Mais notre prise de conscience militante doit pouvoir s'appuyer sur des critères sociaux, humains et environnementaux pour contrer ce nouveau système marchand et capitaliste.
Cette “start up” est comparable à un frelon qui tue la dynamique des “vraies” ruches que sont les AMAP, les ACAPE, et autres formules solidaires avec les paysans du Nord comme du Sud.
A toutes et à tous, réagissons face à ce fléau, comme Benjamin GUILBAUT l'a fait dès juin 2014, en alertant les amaps dans un texte intitulé:
Attention... pourquoi les amap disent non à la ruche qui dit oui!
http://www.amapbiodevant.fr/blog/actualites/reseau/attention-une-amap-na-rien-a-voir-avec-les-principes-de-ruches/
Vous pouvez faire circuler l'info dans vos réseaux sociaux pour générer une contre-offensive avant qu'il ne soit trop tard pour la survie des petits paysans bio dont nous faisons partie.
Si vous connaissez des journaux alternatifs vous pouvez leur demander de s'emparer de ce sujet afin de dénoncer les méthodes de ce grand groupe financier qui veut s'emparer de l'autonomie alimentaire et qui menace dangereusement les réseaux de distributions des petits paysans de France et d'ailleurs.

Hubert MORICE, paysan bio co-fondateur des ACAPEs autogérées de SAINT NAZAIRE (44)
Sources :
AMAP : association pour le maintien de l'agriculture paysanne et bio
² ACAPE : Alliance des Consom-acteur-actrices, des paysan-nes, et des écologistes.
³ “La ruche qui dit non!”

Benjamin GUILBAULT, apiculteur à 90% en vente directe, distribuant dans 10 lieux d’AMAP en Loire...
AMAPBIODEVANT.FR

 

Posté par alexinealexine à 13:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
01 septembre 2014

Edifiant !

Une vidéo qui explique clairement comment le marketing arrive à faire acheter des produits que vous n'avez vraiment pas envie de consommer !

Vidéo à voir absolument 

 

Posté par alexinealexine à 08:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 avril 2014

Semis de tournesol

Aurélien au semoir, Gaétan à la pulvé ont bossé sans relache tout samedi.

Voilà, les cultures de printemps sont semées et après "le traumatisme des semis de printemps 2013", forcément, le fait que tout soit terminé en ce week-end de pâques est un vrai soulagement.

Nous avons pu bénéficier d'une météo sèche et ensoleillée qui a permis à nos terres très argileuses de sècher un peu. Il était très important pour nous de terminer ces semis avant les précipitations annoncées pour les prochains jours.

2014 04 01 171

2014 04 01 170

 

Posté par alexinealexine à 09:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
16 avril 2014

Semis de maïs

Cette année, la météo clémente des dernières semaines nous a permis de préparer les terres et de semer le maïs dans de relativement bonnes conditions.

Semis immédiatement suivi de l'application d'un herbicide avec le "nouvel engin" de La Montespanaise, franchement très impressionnant !

2014 04 01 146

2014 04 01 114

2014 04 01 159

2014 04 01 166

 

Posté par alexinealexine à 08:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

01 avril 2014

Clôture comptable

Année 2013 clôturée ...

Qu'est ce que la clôture comptable ? C'est le moment où l'on sort compte de résultat et le bilan de l'exploitation comme de toute autre entreprise.

compte-de-resultat

http://www.tribuforex.fr/Analyse-Compte-de-Resultat-Societe.php

bilan

http://www.tribuforex.fr/Analyse-Bilan-Societe.php

 

Posté par alexinealexine à 15:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
17 mars 2014

Reprise des chaumes de maïs

Le maïs, semé très tard en 2013, a forcément été récolté très tard car pas sec fin octobre et il a trop plu en novembre pour pouvoir entrer dans les champs.

Nous avons donc récolté le maïs en décembre et depuis, nous n'étions pas intervenus sur les chaumes.

Il était cependant nécessaire de casser l'épaisse couche de terre durcie par les pluies diluviennes de cet hiver afin de commencer à préparer les semis du printemps prochain.

2014 03 03 reprise mais - remorque 008

 Pieds de maïs encore en place.

2014 03 03 reprise mais - remorque 003

2014 03 03 reprise mais - remorque 004

 Résidus de récolte : rafles, spathes, tiges ...

2014 03 03 reprise mais - remorque 007

Parcelle en partie travaillée.

2014 03 03 reprise mais - remorque 013

Outil à dent attelé au tracteur de la CUMA, notre tracteur n'étant pas assez puissant pour ce type de travail.

2014 03 03 reprise mais - remorque 015

Vue de la cabine du tracteur.

2014 03 03 reprise mais - remorque 020

Parcelle travaillée

2014 03 03 reprise mais - remorque 031

 Météo exceptionnellement clémente depuis deux semaines, les prunus sont en pleine floraison.

Posté par alexinealexine à 11:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
11 mars 2014

Fertilisation du blé

Après quelques jours sans pluie, nous pouvons enfin entrer dans les champs pour fertiliser les blés qui en ont bien besoin.

Semés trop tard, ils ont souffert de l'excès d'eau et sont très peu développés.

Seule la parcelle de blé sur précédent pois est un peu plus jolie à regarder.

Normal, le pois est une plante qui enrichit naturellement le sol en azote, c'est donc un excellent précédent et une source de protéine pour les poulets garantie sans OGM.

 

Azote-consequences

 

Posté par alexinealexine à 11:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
11 janvier 2014

Bilan météo 2013 L'année s'achève sur le mois de décembre le plus chaud de l'histoire de la météo

Avec 139 heures de soleil, soit un bonus de 54 heures par rapport à la normale, le mois de décembre 2013 est marqué par un ensoleillement exceptionnel. «C’est même le mois de décembre le plus ensoleillé depuis le début des mesures (le record précédent était détenu par le mois de décembre 1989)», précise Pascal Boureau, technicien à Météo France.

La présence de conditions anticycloniques durables a certes permis de bénéficier de nombreuses journées ponctuées de belles plages ensoleillées, mais les brouillards ont été fréquents: 16 jours avec des brouillards matinaux, alors que la moyenne de décembre n’est que de 7 jours. Sur l’ensemble du mois, les pluies ont également été très faibles : 45 litres par mètre carré à Saint-Gaudens et 27 litres à Muret et Toulouse, soit 2 fois moins que la normale. Quant aux températures, avec une moyenne de 2,7°C pour les minimales et de 10,9°C pour les maximales, elles se sont situées à un niveau très légérement supérieur aux valeurs de saison. Pourtant, le début du mois a été particulièrement froid, avec de fréquentes gelées matinales et des températures maximales autour de 5°C. Puis dès le 10 décembre, la douceur s’est installée durablement avec des températures souvent comprises entre 12 et 15°C au cœur de l’après-midi.

L'année 2013 à en Haute-Garonne: très arrosée !
Avec une moyenne de 9,4°C pour les valeurs minimales et de 17,9°C pour les maximales, cette année 2013 se sera placée à un niveau rigoureusement conforme à la norme pour les températures. Après un printemps froid et pluvieux, avec d’abondantes chutes de neige en montagne, le beau temps et la chaleur sont arrivés au mois de juillet et la deuxième partie de l’année s’est déroulée dans la douceur, malgré une période de froid précoce au mois de novembre. Le nombre de jours avec gelée est de 31, soit exactement la valeur moyenne de ces trente dernières années.

Les précipitations de l’année auront été importantes, avec un cumul de 739 litres par mètre carré à Blagnac, soit 100 litres de plus que la normale, et de 789 litres à Francazal. Mais c’est sur le piémont pyrénéen que l’on a constaté les cumuls les plus abondants, avec 1075 litres à Saint-Gaudens et 1450 litres à Luchon, soit les valeurs les plus élevées depuis le début des observations en 1950.

L’événement majeur de cette année météorologique est justement lié aux précipitations : un épisode pluvieux intense a frappé les Pyrénées les 17 et 18 juin avec des cumuls supérieurs à 200 litres d’eau par mètre carré en 36 heures dans les refuges du Maupas et d’Espingo. Ces pluies diluviennes, associées à une fonte nivale généralisée, ont provoqué une crue brutale de tous les cours d’eau. Les torrents et les rivières en furie ont alors tout dévasté sur leur passage et causé des dégâts considérables dans les vallées encaissées du bassin de la Garonne et de la Pique.

Source : http://www.ladepeche.fr/article/2014/01/01/1785776-annee-acheve-mois-decembre-plus-chaud-histoire-meteo.html

Posté par alexinealexine à 10:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
13 décembre 2013

Récolte du maïs

Enfin notre maïs est récolté, avec un gros mois de retard.

Le gibier a fait ses dégats, le vent également, mais nous aurons quand même assez de grain pour nourrir les poulets pendant un an, même si le rendement est très faible. Il était grand temps que nous récoltions car nos stocks étaient à zéro et les poulets ne poussaient pas assez bien nourris exclusivement de blé et de pois.

Encore une fois, sortir la benne chargée du champ a été un vrai défi. Trois tracteurs ont été nécessaires et le chemin est tout à refaire ...

planche-mais

Source : http://www.mon-bio-jardin.com/cereales/semer-et-recolter-des-epis-de-mais-39.html

Posté par alexinealexine à 07:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,